Soleil dans un ok d'une main
Actualités

Est-ce que l’Asec ne s’occupe que de photovoltaïque ?

On nous fait souvent la remarque que l’ASEC se concentre essentiellement sur des projets d’énergie photovoltaïque au détriment des autres types d’énergie renouvelable.

Notre propos n’est pas de justifier ici le fait que la majorité des projets qui sont lancés par des initiatives d’énergie citoyenne sont effectivement des projets de production d’énergie photovoltaïque pour des raisons compréhensibles bien évidemment liées à l’accessibilité en termes de réalisation, de financement et à l’acceptabilité des installations.

Nous aimerions plutôt revenir sur les fondamentaux et rappeler qu’en tant qu’association, l’ASEC n’a pas pour but de réaliser des projets concrets. Par contre selon l’article 4 des ses statuts, elle vise à promouvoir et soutenir l’énergie citoyenne dans le respect de l’intérêt général.

Notre charte définit ce qu’est un projet citoyen, et il est bien clair qu’aucun des critères n’exclut aucune énergie renouvelable.

  1. Ancrage local

La création de circuits les plus courts et directs possibles sont visés entre producteurs et consommateurs pour rendre visible le lien entre besoins et moyens de production. Les personnes physiques ou morales porteuses du projet sont représentées géographiquement proches du lieu de réalisation.

  1. Autonomie et indépendance

Chaque projet est autonome juridiquement et organise sa propre gouvernance.

  1. Gouvernance participative et démocratique

Le fonctionnement du projet et de ses partenaires est démocratique et de type coopératif. La gouvernance choisie doit permettre la transparence totale sur le fonctionnement et les aspects financiers.

  1. Protection de l’environnement et du vivant

Le projet et ses partenaires s’engagent durablement et volontairement dans le respect et la protection de l’environnement et du vivant.

  1. Utilisation sobre des ressources

Le projet réalise des études de planification préalables à l’implantation du projet incluant une utilisation sobre des ressources, même renouvelables, qui sont limitées.

  1. Finalité non spéculative et lucrativité limitée

Les investissements sont réalisés pour être exploités (et non pour être revendus), et la rémunération du capital est strictement encadrée. Une partie des bénéfices est affectée à la sensibilisation publique.

  1. Sources de financement

Les sources de financement proviennent de partenaires dont les activités et la philosophie sont compatibles aux valeurs de cette charte.

  1. Cohérence dans les partenariats

Les personnes physiques et morales porteuses des projets recourent à des partenaires dont les activités et la philosophie sont compatibles aux valeurs de cette charte.

  1. Mutualisation

Tous les projets se créent de manière collective et favorisent la mutualisation des ressources et des compétences. Les acquis d’expérience et les connaissances sont partagés. Une partie des bénéfices est affectée à la sensibilisation publique.

C’est donc l’examen de ces 9 critères qui permettra de valider ou non un projet comme faisant partie de l’énergie citoyenne, indépendamment du type d’énergie renouvelable.

Crédit photo: Merci à  Daoudi Aissa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code