Actualités,  Blog

Retour sur la 2ème journée de l’énergie citoyenne

Le 21 novembre passé a eu lieu la 2ème journée de l’énergie citoyenne entièrement en ligne. Une trentaine de participants ont suivi avec intérêt et de manière active les interventions des différents invités sur le rôle des GDR et services d’énergie dans la mise en place de projets citoyens, ainsi que les implications de la nouvelle loi sur l’énergie sur ce type d’initiative.

Parmi les participants, nous avons compté avec une grande diversité d’acteurs représentées :

La journée a été ouverte par Philippe Gendret, chef de service des énergies, Yverdon-les-Bains (VD), qui nous a exposé les projets citoyens développés par son service. Présentation Yverdon les Bains _ Philippe Gendret
 
Ensuite, l’ASEC a fait son lancement public officiel en expliquant son historique et ses objectifs. Présentation ASEC _ Mònica Serlavos
 
La première table ronde portant sur les projets citoyens a ensuite démarrée avec l’intervention par vidéo de Sebastian Sladek qui nous a parlé de l’expérience des Rebelles de Schönau, une des initiatives d’énergie citoyenne pionnières en Europe, basée en Allemagne.

Dans cette première table ronde, nous avons compté avec la présence de Murielle Macchi-Berdat, municipale, ville de Delémont (JU); Nicolas Bonstein, responsable de projets, Société Electrique des Forces de l’Aubonne (VD); Gabriel Bonnasse, directeur marketing, Services Industriels de Genève (GE); Paolo Rossi, directeur, Azienda Elettrica di Massagno SA (TI). Le débat a notamment tourné autour des motivations de ces acteurs à développer des projets citoyens et des projets concrets qu’ils mettent en place.

Un des constats relevés a été que l’énergie citoyenne se développe plus lentement en Suisse que dans d’autres régions européennes. Nos participants l’attribuent principalement au cadre juridique et économique et au manque d’informations disponibles :

La deuxième table ronde, qui a compté avec la présence du conseiller national Roger Nordmann, s’est intéressée à l’impact de la nouvelle loi de l’énergie sur les initiatives d’énergie citoyenne et à la question politique de manière plus générale. À ce propos, Delphine Klopfenstein Broggini, conseillère nationale, nous a toust d’abord parlé de l’importance de l’efficacité et de la sobriété énergétique pour la transition Suisse.

Parmi les mesures à intégrer dans la nouvelle loi proposées, et qui pourraient aider à soutenir le développement de ces initiatives en Suisse la plus populaire parmi les participants est de détaxer le transport d’électricité autoconsommée dans un périmètre couvrant les divers coopérateurs associés :

Le débat de cette matinée a tourné principalement autour de l’énergie solaire photovoltaïque et du rôle que les GRDs et les communes peuvent jouer. Tel était en effet l’objectif de cette journée. Or, nous précisons que cela constitue une approche parmi d’autres et que l’énergie citoyenne inclut d’autres formes juridiques et d’autres sources énergétiques. Voici, la prise de position de l’ASEC à ce propos.

Avec l’objectif de donner une continuité à cette journée, l’ASEC est déjà en train de reflechir à l’organisation d’ateliers portant sur des thématiques spécifiques pour 2021. Nous vous tiendrons informés !

L’enregistrement intégral de la journée est également disponible sur notre chaine youtube.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code