Actualités

Encourager la création de communautés énergétiques citoyennes

Quels sont les moyens d’action pour les citoyens, entrepreneurs, familles, collectivités qui souhaitent participer à la transition énergétique, consommer du courant électrique local, minimiser leur impact sur l’environnement mais qui ne sont pas propriétaires d’un toit ?

Quel est le projet « Court-circuit » ?

Court-Circuit accompagne la mobilisation des citoyen.ne.s dans la transition énergétique par le développement et la mise à disposition d’outils techniques et juridiques qui permettent de maximiser l’autoconsommation d’électricité et de faciliter la création de communautés d’énergie. 

Les participants aux communautés d’énergie de Court-Circuit ont ainsi accès à une électricité renouvelable produite localement et à un tarif favorable. 

Comment ça marche ?

Le rendement économique d’une installation photovoltaïque est conditionné par la possibilité de pouvoir consommer directement et en temps réel la production d’électricité de l’installation. Cela s’appelle la consommation propre ou l’autoconsommation. 

Plus les consommateurs accroissent leur autoconsommation, d’électricité, plus leur facture sera allégée. En effet, l’électricité autoconsommée est libre des taxes d’utilisation du réseau et de promotion des énergies renouvelables. 

Dans cette logique, il est donc intéressant de pouvoir partager l’électricité produite par une installation entre plusieurs consommateurs de typologie variée (ménages, industries, services) en créant des communautés d’énergie. Cette possibilité existe dans la loi, cela s’appelle les RCP – regroupement dans le cadre de consommation propre–. Toutefois, actuellement ces regroupements sont limités à des bâtiments contigus et raccordés ensemble. 

Cette situation a deux conséquences:

  • les investisseurs ont tendance à limiter la surface de panneaux photovoltaïques installée à ce qui est strictement nécessaire pour leur consommation individuelle, ce qui va a l’encontre des objectifs de développement du solaire photovoltaïque fixés par la Confédération et les cantons. 
  • les consommateurs locataires n’ont pas de possibilité d’investir dans la construction d’infrastructures de production d’énergie et d’autoconsommer leur production.

À qui s’adresse Court-Circuit ?

Aux citoyens, entrepreneurs, familles, collectivités qui souhaitent être participer à la transition énergétique, consommer du courant électrique local, minimiser leur impact sur l’environnement mais qui ne sont pas propriétaires d’un toit. 

Qu’est ce que Court-Circuit offre ? 

Court-circuit est un facilitateur de création de communautés d’autoconsommation d’énergie et offre les services spécifiques suivants :

  • la réalisation d’études de faisabilité technique et économique, 
  • des conseils personnalisés relatifs aux configurations techniques et juridiques. 
  • la coordination entre les différents partenaires du futur projet
  • l’organisation de séance d’information et de sensibilisation à l’énergie destinée aux participants 
  • la recherche d’investisseur locaux, 
  • la fourniture d’un système matériel et logiciel conforme aux exigences des gestionnaires de réseaux, qui permet de visualiser les données de production et de consommation ainsi que la mise à disposition de ces données aux usagers et aux partenaires institutionnels. 

Où sont les réalisations de Court-Circuit ?

Projet retenu par la Maison de la Transition au final des ateliers participatifs citoyens, Court-Circuit démarre naturellement dans le périmètre du District de Morges, avec un projet en phase de réalisation en partenariat avec une commune. Ce projet mené avec une première coopérative volontaire servira de projet de démonstration 

Qui sont les partenaires du projet?

Maison de la Transition, ARCAM Association régionale Cossonay–Aubonne–Morges, distributeurs d’électricité locaux, canton de Vaud.

Les avantages de l’autoconsommation collective

  • économies d’échelle lors de la construction et de la maintenance par l’installation de plus grandes surfaces de photovoltaïque. Cela aide les communes à atteindre les objectifs fixés par les cantons. 
  • l’efficience économique (et écologique) des installations est améliorées par une plus grande probabilité de répartir l’électricité produite entre différents profils de consommateurs au cours de la journée,
  • les consommateurs sont inclus dans le projet, lors du financement participatif, mais aussi par la possibilité d’épargne à long terme,
  • d’autres modèles d’autoconsommation (hybridation) peuvent être intégrés
  • les pics de production sur le réseau électrique sont atténués (avec ou sous sans accus)

La mise en place de projets d’autoconsommation collective permet également de sensibiliser les consommateurs sur les thèmes de l’économies d’énergie et de la sobriété énergétique, tant au niveau individuel que collectif. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code